Microsoft s'engage à protéger les enfants à l'ère de l'IA générative

Icône de temps de lecture 2 minute. lis


Les lecteurs aident à prendre en charge MSpoweruser. Nous pouvons recevoir une commission si vous achetez via nos liens. Icône d'info-bulle

Lisez notre page de divulgation pour savoir comment vous pouvez aider MSPoweruser à soutenir l'équipe éditoriale En savoir plus

Notes clés

  • La collaboration avec des organisations comme Thorn et All Tech Is Human met en évidence un effort collectif pour s’attaquer de front à ce problème.
Microsoft

Dans un monde où la portée et l'impact de la technologie continuent de croître, la sécurité de nos enfants dans le domaine numérique est devenue une préoccupation primordiale. Microsoft, aux côtés d'autres géants de la technologie, a fait un pas en avant significatif à cet égard. Ils se sont associés à Thorn et All Tech Is Human, s'engageant à mettre en œuvre de solides mesures de sécurité des enfants au sein de leurs technologies d'IA générative. Cette décision ne vise pas seulement à améliorer la sécurité en ligne ; c'est une déclaration audacieuse contre l'utilisation abusive de l'IA pour perpétuer les violences sexuelles contre les enfants.

L’IA générative, avec tout son potentiel pour révolutionner la façon dont nous interagissons avec le contenu numérique, comporte le risque d’être exploitée pour créer et diffuser du matériel préjudiciable, y compris du matériel pédopornographique (CSAM). Conscients de cela, Microsoft et ses partenaires se concentrent sur le développement de modèles d’IA qui répondent de manière proactive à ces risques. Ils ne se contentent pas de construire ces modèles ; ils veillent également à ce qu'une fois déployés, ces modèles soient continuellement surveillés et mis à jour afin de maintenir un environnement numérique sûr pour les enfants.

Mais qu’implique cet engagement ? Pour commencer, Microsoft se consacre au développement et à la formation de modèles d’IA intrinsèquement conçus pour minimiser le risque de génération ou de prolifération de CSAM. Cela implique de rechercher de manière responsable des ensembles de données de formation et de tester rigoureusement ces modèles pour éviter toute utilisation abusive. Une fois que ces modèles sont jugés sûrs, ils sont déployés avec des garanties continues pour protéger contre les contenus et comportements abusifs.

De plus, Microsoft ne travaille pas en vase clos. La collaboration avec des organisations comme Thorn et All Tech Is Human met en évidence un effort collectif pour s’attaquer de front à ce problème. En partageant leurs progrès et leurs meilleures pratiques, ces entreprises visent à créer un front uni contre l’exploitation des technologies d’IA à des fins nuisibles.

Cette initiative va également au-delà des aspects techniques. Microsoft et ses alliés s'engagent auprès des décideurs politiques pour garantir que le cadre juridique soutient ces mesures de sécurité. L'objectif est de créer un environnement où l'innovation prospère, mais pas au détriment de la sécurité de nos enfants.

Essentiellement, l'engagement de Microsoft, aux côtés de ses partenaires, marque une étape cruciale pour garantir qu'à mesure que les technologies d'IA progressent, elles le font en gardant à l'esprit le bien-être des membres les plus vulnérables de la société. C'est un rappel que face au progrès technologique, l'humanité et l'éthique doivent montrer la voie.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *